Articles récents

Biographie

Vie et Œuvre de Juliette Derel

une femme Céramiste , une femme Peintre

JULIETTE DEREL

Juliette Derel, née le 21 mai 1918 à Gisors, décédée le 24 juillet 2007 à Gréolières (Alpes Maritimes) est une céramiste Française des années 50 de Vallauris.

Les Débuts

Juliette Derel fait ses études secondaires à Tours jusqu’en 1937; après son bac elle s’inscrit à l’école des Beaux-Arts de Tours dans le cours de Mlle Richon, professeure d’artisanat multiple et de poterie.

Juliette, orientée d’abord sur le dessin et la peinture, découvrira à cette occasion, la céramique. Elle exposera dès 1938 au Salon des Artistes Tourangeaux puis travaillera aux Ateliers de Touraine en 1941 pour enfin se perfectionner dans un atelier de poterie Tourangeois.

Fin 1949, Son amie d’école, Noëlle Rivier, lui conseille de s’installer à Vallauris, l’épicentre à cette époque de la céramique moderne Française.

Vallauris, son aventure personnelle

Juliette, s’installe à Vallauris en mai 1950 et se lie d’amitié avec Jean Rivier (frère de Noêlle Rivier) qui deviendra son mari en 1953 .Elle s’installe Chemin du Fournas où ses débuts sont difficiles, ce qui l’oblige à travailler pendant deux ans en tant que décoratrice à l’Atelier du Grand Chêne, crée par Ljuba Naumovitch et Odette Gourju; à cette époque l’atelier le plus artistique de Vallauris.

Parallèlement, elle exposera en 1952 ses dessins au 3ème concours de l’Union des Femmes peintres à Paris et obtiendra la mention « Bien » puis ses céramiques au 28 ème salon des artistes Tourangeaux.

C’est à partir de cette époque que l’on va découvrir que Juliette n’est pas qu’une femme céramiste mais aussi une femme peintre . Formée aux Beaux Arts , son goût pour la peinture apparait clairement sur ses céramiques par des décors magnifiques appliqués avec une maîtrise parfaite dans une abstraction géométrique tout simplement remarquable . Juliette évoluera ensuite, au fil des années, vers une abstraction lyrique .

Elle s’installe le 1er Avril 1951 au 18 Avenue de Cannes quartier du plan à Vallauris ou son aventure personnelle commence réellement. Juliette produira de nombreuses pièces culinaires très demandées par les touristes de passage mais très vite elle s’orientera sur un travail plus artistique en pièces uniques.

L’essor de Vallauris en cet après-guerre ne favorise pas la création, il faut produire plus et plus vite. De nombreux céramistes Vallauriens tombent dans ce piège et ouvrent de véritables usines où la reproduction par moulage prendra la place à la création artistique en pièces uniques.

Ce mouvement reproductif par moulage en série plus destiné aux touristes de passage qu’aux collectionneurs créera une fronde sur Vallauris en soutien à la création de pièces artistiques uniques ( fronde contestataire initiée par Jean Derval et ses amis : Dominique Baudart , Chassin, Anasse, Collet, Malarmey, Portanier, Raty ,et Pérot avec leur exposition “L’enterrement de la pièce unique”. Le déclin de Vallauris sera alors inéluctable et incitera plus tard Juliette à quitter la cité, comme beaucoup d’autres artistes talentueux.

Juliette Derel se marie avec jean Rivier (également céramiste) le 18 février 1953, ils s’installent au 37 rue Georges Clemenceau. Une nouvelle vie commence pour eux, à quatre mains.

Le succès arrive très vite, les commandes affluent, les expositions s’organisent un peu partout dans le monde : France, USA, Russie, Pologne, Belgique, Maroc, Algérie, Suisse, Allemagne, Grande Bretagne, Ecosse, Hongrie, Canada, Venezuela, Tchécoslovaquie …

Ce succès aura des répercutions sur le couple Derel-Rivier; tous les deux deviennent de vrais artistes reconnus; chacun aura son style, ils se sépareront le 22 octobre 1959.

Juliette, lasse des intrigues vallauriennes, décide en 1964 de quitter définitivement Vallauris pour s’installer à Saint Paul de Vence où la qualité intellectuelle et artistique lui semble meilleure.

Atelier de Juliette Rue Grande à Saint Paul de Vence en 1964

Un autre vie commence pour Juliette Derel, elle y retrouve son grand ami André Verdet, et conforte ses relations et amitiés avec : Picasso, Chagall, Miro, Hans Hartung, Cocteau, Prévert, Arman, Borsi, Carzou, Ambrogiani, Goetz, Boumesteer, Eppelé, Leppien, Cini ……

Le succès est de nouveau là.

Elle restera à Saint-Paul de Vence jusqu’en 1974 pour s’installer définitivement sur la commune de Gréolières en arrière-pays Niçois.

Juliette Derel, décède le 24 juillet 2007 à l’Age de 89 ans; elle laisse derrière elle une œuvre immense présente dans de nombreux musées et dans de grandes collections.

Tableau Chronologique

1918 Juliette Fernande Derel est née le 21 mai 1918 à Gisors (Eure), Rue de L’Ormeteau.
1937 – entrée à l’école des Beaux Arts de Tours.
1938 et suivantes – participation annuelle au Salon des Artistes Tourangeaux.
1941 et suivantes – participation aux travaux de l’Atelier de Touraine.
1942 et suivantes – participation annuelle au salon de l’Imagerie à Paris.
1950 – Collaboration dans les ateliers du Grand Chêne à Vallauris.

1951 Création à Vallauris de son propre Atelier Quartier du Fournas puis au vieux village enseigne « Juliette Derel ».
1951 à 1961 – participation annuelle à toutes les expositions de Vallauris au Nérolium.
1952 – pièces sélectionnées pour la section Française du musée international de Faenza (Italie)
1952 – exposition au vieux village de Vallauris.
1952 et suivantes – participation sur invitation au salon des femmes peintres et sculpteurs au Palais des Beaux Arts de Paris.
1952 – exposition sur invitation au salon “Contraste” au Palais municipal de Lyon et à Serrières S/Rhône.
1952 – exposition, au Smithsonian Institute de Washington (U.S.A ),sélectionnée.
1952 à 1954 – exposition itinérante, organisée aux Etats-Unis par le Contempory Art Muséum de Washington, sélectionnée.

1953 – Galerie la Demeure 26 juillet :”3000 ans de céramiques”
1953 – le 18 Février 1953, mariage avec Jean Rivier.

1953– Juliette et Jean s’installent à Vallauris d’abord au 01 Rue Subreville puis au 37 Rue Georges Clémenceau.
1953 à 1956 – Maître de stage en Céramique pour la formation de Jean Rivier, enseigne « Juliette et Jean Rivier ».

1954 – Exposition aux Galeries Lafayette Paris

1954 – Août Galerie la Demeure Rue Cambacéres Paris
1954 – exposition à la maison de la Pensée Française à Paris, sélectionnée.
1954 – 10 Décembre 1954, exposition à la galerie des éditions de l’Empire 28 Rue Michelet à Alger.
1954 – Octobre, exposition sur invitation à la Maison des Arts de Strasbourg.
1954 – exposition à l’U.A.V (Union des Artistes de Vallauris) à Vallauris.
1954 – exposition à Sarrebrück par la mission diplomatique Française en Sarre, sélectionnée.
1955– exposition Internationale de Cannes, organisée par l’Académie Internationale de la Céramique, sélectionnée.
1955 – exposition à la Galerie Colline à Oran (Algérie).
1955 – 15 au 31 Décembre 1955, exposition avec Jean Leppien Galerie de l’Empire 28 Rue Michelet Alger.
1956 – le 25 Mai 1956, ouverture d’une Boutique-Atelier au 37 Avenue Georges Clémenceau à Vallauris enseigne « Juliette Rivier ».
1956 – Jean Rivier obtient de la Chambre des Métiers l’autorisation d’exercer en tant qu’Artisan Céramiste, signe “Jean Rivier “.
1956 – transfert du siège du 37 Avenue Georges Clemenceau au 24 Avenue Georges Clémenceau à Vallauris.

1956 – Septembre, Galerie Relais d’Art exposition avec Hans Hedberg, François Raty,Gilbert Portanier, Eugène Fidler, Jacques Innocenti, Allix (Michel Alexandroff), Juliette Derel et Jean Rivier à Saint- Paul- de- Vence .
1956 – 10 décembre au 07 janvier, exposition à la galerie Réalités, 11 Rue du Danemark à Alger.

1957 – Collaboration avec le peintre Mickaël RUFLI pour les montages métalliques des œuvres de Juliette

1957 – Galerie Mme Sauvage à Liège

1957 – 9-20 février, 32ème Salon des Artistes Tourangeaux

1957 – Mars, 73ème Salon des femmes peintres et sculpteurs
1957 – exposition à Édimbourg (Écosse), sélectionnée.
1957 – exposition internationale des Métiers d’Art à Namur (Belgique), sélectionnée.
1957 – exposition internationale à Munich, sélectionnée.

1957 – 28 juillet au 11 août, 6ème Festival Mondial de la jeunesse et des étudiants, Moscou.

1957 – Décembre Exposition collective :” Les potiers de Vallauris ” Galerie de Mr et Mme Gaubil 41 Rue du Faubourg Montmartre Paris
1958 exposition à la Galerie La Proue à Nantes, sur invitation.
1958 – Vallauris Nérolium 19 juillet 1958, exposition 100 potiers.
1958 – exposition à la Galerie Formes et Couleurs à Alger.
1959 – Vallauris, Nérolium 21 mars- 05 avril 1959, exposition.
1959 – Vallauris Nérolium 11 juillet-12 septembre, exposition.
1959 – le 22 octobre 1959, divorce avec Jean Rivier reprise de son enseigne « Juliette Derel »
1959 – exposition ” Céramiques de Picasso et des Potiers de Vallauris “sur invitation au musée du vieux Toulon.
1959 – participation sur invitation à la semaine Française de Montréal (Canada).
1959 – exposition à la Galerie Kasper à Lausanne (Suisse).
1960 – exposition” CERAMIQUE FRANCAISE” organisée par Mr Jacques Anquetil président de la Maison des Métiers d’Art Français. KARLSRUHE (Allemagne), sélectionnée.
1960 – Vallauris Nérolium 25 juillet – 18 septembre exposition.
1960 – exposition sur invitation à Caracas (Vénézuela).
1960 – exposition chez Venture à Montpellier.

1961 – Exposition avec l’A.V.E.C.
1961 – médaille d’Argent à l’exposition nationale des Arts et Techniques de l’Artisanat à Paris.

1962 – Installation temporaire Grande Rue à Saint Paul de Vence.
1962 – Août, exposition à La Garriguière avec les Argonautes, La Garde Freinet (Var).
1962 – exposition à Budapest (Hongrie) Juliette Derel avec Roger Capron, Gilbert Valentin, Alexandre Kostanda.
1962 – Médaille d’Argent à l’exposition internationale de Prague, organisée par l’Académie internationale de la Céramique.

1962 – Galerie d Aujourdhui, Mulhouse.
1963 – exposition à Budapest (Hongrie), sélectionnée.

1963 – Octobre Exposition ” Three Potters of Vallauris ” Academy Travel Ltd Totenham Court Road Londres.
1964 – ouverture officielle d’un magasin le 01 juillet 1964 Grande Rue à Saint Paul de Vence.
1964 – 26 Octobre, Juliette Derel quitte définitivement Vallauris pour St Paul de Vence
.
1964 – exposition à la Galerie Revol au cœur du Vieux Lyon.
1965 – 28 Décembre 1965, exposition « Pierres et Légendes » à Saint Paul de Vences.

1966 – Galerie “Interior’’, Mulhouse.

1966 – 8 août Semaine de l’Artisanat d’Art de Coaraze Juliette remporte le 1 er prix .

1967 – 17 février 1967, exposition » Juliette DEREL Céramiques » Galerie Espace Mont des Arts à Bruxelles.
1967 – 18 mars – 1er avril, exposition Juliette DEREL Galerie Callebert à Roeselar ( Belgique).
1967 – 07 Août 1967, exposition « Les Pierres » photographiées par Christiane Besson.

1967 – 25 septembre – 7 octobre, Galerie de Jean Chaintrier “Les Chevaux Du Soleil ” Rue des Francs Bourgeois Paris.

1967 – Exposition “CERAMIQUE FRANCAISE” organisée par Mr Jacques Anquetil président de la Maison des Métiers d’Art Français . KARLSRUHE (Allemagne),sélectionnée.

1967-1968 – Exposition de la Maison des métiers d’art français en Allemagne (MMAAF) avec Juliette Derel, Jacques Blin, Léonie et Jean Buffile, Roger Collet, Michel Delmotte, Charles Gaudry, Marcel Giraud, François Gueneau, André et Michel Hirlet, Elisabeth Joulia, Georges Jouve(exposition posthume) , Alexandre Kostanda, Jacques Lacheny, Pierre Lebe, Michel Lévêque, Pierre Mestre, Yves Mohy, Tim et Jacqueline Orr, Gilbert Portanier, Jacques Pouchain, Jacques et Dani Ruelland.
1968 – 02 Juin 1968, Juliette achète sa Maison de Saint Pons.
1968 – 27 juin 1968, médaille d’Argent : Exposition Nationale d’Objets Souvenirs d’Art, Halle aux Toiles à Rouen.

1968 – Juliette installe dans le jardin de la propriété de Jean Paul Guerlain à Cannes une importante sculpture “Cathédrale”.

1969 – Musée des Arts Décoratifs de Paris : exposition d’un panneau mural ajouré formant claustra.
1969 – 07 Avril 1969, (Premier prix, section Céramiques) à la semaine de l’Artisanat de Coaraze (Alpes- Maritimes).
1969 – 06 Décembre 1969, exposition Nationale des Métiers d’Art Français à Strasbourg.
1970 – exposition “CERAMIQUE FRANCAISE” organisée par Mr Jacques Anquetil président de la Maison des Métiers d’Art Français. KARLSRUHE (Allemagne),sélectionnée.
1973 – 15 Juillet 1973, Exposition Internationale de Céramiques au musée National de Gdansk (Pologne) Diplôme de participation, sélectionnée. Avec Etienne Hajdu, Helré (René Cougnon), André et Michel Hirlet, Charlotte Ledermann, Jean Paul Van Lith .

1974 Juliette réalise avec le peintre Joan Miro une superbe tapisserie : collage de pièces de cuir cousues sur tapisserie

Célèbre tapisserie (pièce unique ) réalisée par Joan Miro et Juliette Derel dans l’Atelier de Juliette Derel ,rue Grande ,à Saint Paul de Vence en 1974 . Tapisserie/collage sur un fond de laine et patchwork : pièces de cuir découpées puis collées puis recousues main 175 cm x 110 cm (Collection François Lippmann , photo Hervé Lewandowski )


1975 – Juliette Derel quitte définitivement Saint Paul de Vence pour sa maison de Saint Pons
1978 – 12 Juillet 1978, VI Biennale Internationale de CERAMIQUE D’ART de Vallauris, Juliette DEREL diplôme de participation.
1985 – Juliette achète sa Maison-Atelier Place Pierre Merle à Gréolières
1988 – Juliette Derel s’installe définitivement Place Pierre Merle à Gréolières
1990 – 12 juin 1990, exposition à Gréolières avec Catherine Delaserre, Annunciata Kent, Mauplot.

1990Juliette abandonne définitivement l’abstraction géométrique pour une abstraction lyrique libre et rentre dans l’ART CONTEMPORAIN
1992 – 4 juillet – 19 septembre 1992, exposition de Collages avec Christiane Besson, Raymond Desseigne ,Juliette Derel, Annunciata Kent.

1992 – 2007 production régulière dans son atelier de Gréolières.
24 Juillet 2007 décès de Juliette Derel à l’âge de 89 ans

2021 – Exposition Musée Magnelli, Musée de la Céramique Vallauris du 03 Juillet au 31 Octobre 2021 : “Vallauris, la ville atelier (1938-1962 )”

2023 – 13 Avril – 22 Avril Exposition Juliette Derel Galerie Artrium Thomas Fritsch 6 Rue de Seine 75006 Paris

2023 – Avril – Parution d’une monographie de Juliette Derel aux Editions Snoeck

2024 – 23 et 24 Mars – 30 ème salon des artistes 91790 Boissy Ss St yon – exposition Juliette Derel ” rencontre Derel-Picasso ” .

Livres

Anne Lajoix « l’Age d’Or de Vallauris », Paris, Amateur 1995, page 141 (ISBN 2-85917-194-0)

Patrick Favardin « les Années 50 » édition du Chêne Paris 1999

Pierre Staudenmeyer « La Céramique française des années 50 » Paris, Norma 2001, page 272,274,275 (ISBN 2-909283-53-4)

Jean Rivier « Vallauris le temps des copains » Edition du Musée de Vallauris 2007

Jean Jaques et Benedicte Wattel « Mission Céramique » édition Louvre Victoire 2013 page 136 (ISBN 978-2-954497303)

François Lippmann /Marie Pascale Suhard « Juliette Derel » monographie 200p, édition Snoeck 2023 (ISBN 9789461618450)

Articles

Le Patriote de Nice article « Céramiques et parfums à Vallauris », 1951

Article dans la Nouvelle République, 1952

Revue Art et industrie (3 pièces de Juliette Derel), 1952

Revue Rythme (pièce et texte sur Juliette Derel), 1952

Revue Paris Calling (pièce de Juliette Derel), 1953

Les dernières Nouvelles d’Alsace “Juliette Derel” par René Allenbach, 1954

Revue Art et Industrie par Renée Moutard-Uldry : photo vase de Juliette Derel, juin 1955

Le soir Bruxelles, 1957

La revue moderne des arts et de la vie,  juillet 1957

Le Figaro « Le tout – cote d’Azur chez les maîtres potiers ,1957

Le Patriote, juillet 1957

Le Patriote Nice,  juillet 1958

Le Patriote, Avril 1958

Le journal d’Alger ,décembre 1958

Le Figaro, Avril 1961

Nice Matin, Juin 1961

Le Patriote, août 1961

Nice Matin, 1962

Céramique moderne, octobre 1962

L’Echo-Liberté Lyon ,janvier 1964

Nice Matin « l’école de saint Paul », juin 1965

Nice Matin Exposition Pierre et légende Juliette Derel , janvier 1966

Notes et références

L’indépendant de la cote d’Azur, article paru le 14 Avril 1961 par Juliette Derel (cf. monographie de Juliette Derel Editions Snoeck page 86 et 87)

Le Patriote 23 janvier 1966 Juliette Derel par Michel Gaudet

André Verdet : préface pour l’exposition de Juliette Derel à Bruxelles en Avril 1967 (cf. monographie de Juliette Derel Editions Snoeck page 119)

Pierre Staudenmeyer « la céramique Française des années 50 »Editions Norma page 272, 274, 275

Anne Lajoix « l’Age d’or de Vallauris » Editions de l’Amateur page 141

Jean jacques Wattel « Mission Céramique » Editions Louvre Victoire page 136

Jean Jacques Wattel, préface ” monographie de Juliette Derel ” Editions Snoeck, page 7

Céline Graziani directrice du musée Magnelli musée de la céramique « monographie Juliette Derel » Editions Snoeck – page 8

Musées

Musée des Arts Décoratifs – Paris

Musée de la Céramique – Vallauris

Musée de Faenza

Sources complémentaires

Archives Musée des Arts Décoratifs de Paris

Archives Musée Magnelli et de la Céramique Vallauris

Archives personnelles de Juliette Derel

Monographie sur Juliette Derel Editions Snoeck 

Archives fondation Hartung Antibes

Huiles sur toile (1965) de Mickaël RUFLI peintre et auteur des montages métalliques des œuvres de Juliette

Juliette Derel ( au dessus tête de Picasso ) et jean Rivier ( à coté du parasol )

BIOGRAPHIE DE JEAN RIVIER ( 1915-2017)

1915– Jean Rivier est né à Tunis le 25 octobre 1915 . Enfant, il arrive en France . Sa famille s’installe à Angers puis à Tours, où son père est employé à la Trésorerie Générale .

1922-Jean Rivier commence ses études secondaires au Lycée Descartes à Tours

1925– Lors de l’exposition de Paris Jean assiste à la toute première démonstration d’une émission de télévision (en circuit fermé).

1926– Mr Desgrouas, son professeur de Grec, passionné de radio initie Jean à cette activité.

1931– Une orientation s’impose . Ses parents l’orientent sur une école d’horlogerie où il obtiendra un CAP d’horlogerie . Mais en même temps il rempli la maison familiale de postes de radio et instruments cinématographiques et photographiques divers. Jean gardera toujours un goût certain pour la photographie.

1935– Jean effectue un tour de France et commence à s’intéresser à l’écriture de poèmes.

1936-1940 période militaire

1941– Démobilisation en zone libre; Jean gagne sa vie comme mécanicien sur machines à écrire et à calculer. Il commence à publier ses poèmes .

1943-1944 – Engagement dans l’armée , maquis ,résistant .

1945– Jean fait la connaissance de Mlle Emilie Decanis professeur de céramique à l’école des Beaux- Arts d’Aix en Provence . Sur les conseils de sa sœur ,Noëlle Rivier, grande amie de Juliette Derel ,Jean s’initie pour la première fois à la céramique. C’est dans ce contexte et dès 1939 que Jean Rivier rencontre Juliette Derel qui suivait à cette époque des études aux beaux-Arts de Tours et principalement une formation en Céramique auprès de Mlle Richon.

1946-1947– Nouvelle démobilisation Jean se lance dans l’éditions de ses poèmes

1947-1948 -Jean travaille sur Paris dans le montage de montres et joaillerie.

1949-1951 – Jean quitte Paris pour les Antilles et voyage. Il publient en même temps aux U.S.A quelques textes dans une revue de poésies .Il revient en France et reprend sa collaboration avec les cahiers du Sud qui publient ses poèmes.

1952 – Noëlle Rivier conseille à son frère de s’installer sur Vallauris, épicentre à cette époque de la céramique moderne , ville que Noëlle Rivier connais bien puisque son amie Juliette s’y était installée. jean y arrive en mai 1952 et achète une maison abandonnée dans le vieux village. Se rapprochant de Juliette Derel il décide de construire un four à bois et de se lancer dans la production de céramiques.

1953Se rapprochement avec Juliette se terminera le 18 Février par un mariage .Cette union permet à Jean de se perfectionner et d’apprendre le métier de potier. Ils s’installent ensemble au 01 Rue Subreville puis au 37 rue Georges Clemenceau à Vallauris .

1953-1956 – Une période cruciale pour jean Rivier, une période de formation, une période pendant laquelle Juliette et Jean produiront ensemble une œuvre, reconnue et primée, Jean obtient en 1956 de la chambre des métiers le droit d’exercer officiellement son métier. Jean produira, alors une production personnelle dans un style qui lui sera propre.

1956– Exposition du groupe Vallauris à Namur ,Belgique; Jean et Juliette exposeront séparément.

1957– Tabard ouvre une Galerie d’Art à Aubusson et y expose en permanence des poteries de Jean Rivier. Tabard est le lissier chez qui Jean fait tisser ses tapisseries.

1958– Vallauris le 18 Juillet exposition au Nérolium c’est la dernière fois que Juliette et Jean exposeront ensemble.

1958– Nantes. Exposition personnelle à la Galerie de l’écluse. Jean Rivier y présente poteries et tapisseries.

1959 le 19 Juillet Juliette et Jean divorcent . La cohabitation des ces deux artistes talentueux ,la revendication créative de chacun ne pouvait qu’être difficile.. A partir de ce moment Juliette et Jean, libres de leur destin ,exposeront séparément et dans un style propre à chacun..

1960– Budapest . Hongrie Exposition de groupe des potiers de Vallauris.

1961le 16 Novembre Jean se marie à Nice avec Marie Claude Rigaud ( Claudie). Marie Claude Rigaud après une formation dans une école de dessin à Nice sera décoratrice chez Cerenne à Vallauris ( Céramiques René Neveux )

1962– Jean et Claudie débutent une œuvre céramique commune signée Claudie et Jean Rivier. Ils exposeront régulièrement leur travail en tapisseries et céramiques.

1968– En mai Claudie et Jean Rivier décident de s’installer sur Tours . Jean y fonde “L’atelier 150 ” au 150 Rue Georges Sand, maison de ses parents.

1968-1972 – Suivront de nombreuses expositions de tapisseries et de céramiques jean publiera également plusieurs ouvrages et se consacrera à la gravure et linogravure.

1973 – Jean devient professeur de céramique à l’Ecole des Beaux-Arts de Tours

1974-1976 – présent à l’exposition internationale de Tapisserie à Vienne en Autriche. Il organise à Tours plusieurs expositions de gravures, peintures. Jean amorce un travail plus recentré sur la gravure et la linogravure.

1977 En juin Jean et Claudie se séparent définitivement.

1978-1983-Jean se consacre pleinement à l’écriture ,la gravure ,la linogravure

1983Jean se marie avec Michelle Pomiés avec laquelle il a toujours gardé des relations amicales depuis son séjour aux Antilles.

1990– Jean prend sa retraite de professeur aux beaux-Arts; Il a 75 ans .

2004Noëlle Rivier, sœur de Jean, décède .

2007le 23 juillet Juliette nous quittera à l’âge de 89 ans

2004 à 2012 – Jean continuera l’écriture, la gravure et linogravure

2017le 06 janvier Jean Rivier nous quittera à Niort dans les deux Sèvres à l’âge de 101 ans .

Nous remercions Simone Rivier pour son aide dans la rédaction de la biographie de son père.

miroir de Jean Rivier signé Jean Rivier 1959

Rare service à Thé ou Chocolat, complet, signé Jean Rivier circa 1959 ( ancienne collection Nicolas et Titouan Ballay )

signature Jean Rivier avant 1961
signature Claudie et Jean Rivier après 1961
signature Claudie et jean Rivier après 1961